Cette démarche est basée sur des prévisions, des actions selon de multiples critères et donc pas si simple à construire.
L’objectif de production (quantitatif, qualitatif…) sera la base du raisonnement et la garantie de viabilité et de pérennité de l’exploitation.
Le producteur pourra ainsi établir un plan de fertilisation, choisir les produits adaptés, les périodes d’interventions corrélées avec les besoins des cultures, ajuster les doses et déterminer les moyens d’applications (localisé, sol, foliaire…).
C’est donc la mise en place d’une stratégie de production.
Cette stratégie se bâtit autour d’outils d’aide à la décision : analyse des éléments fertilisants du sol (avant implantation et en cours de culture), des analyses de végétaux afin de pouvoir les corréler, des observations, des conditions de milieux (sol, climat, environnement…).
L’intérêt de cette démarche est de mieux comprendre, de mieux gérer et de mieux cibler les interventions.
La fertilisation raisonnée a un impact direct sur la rentabilité de votre exploitation et une action bénéfique sur l’environnement.
Le respect de l’environnement est un enjeu important pour l’agriculture d’aujourd’hui et de demain.
Des mesures européennes (grenelle de l’environnement : GREN) se mettent en place dans le sens d’une agriculture raisonnée.
Elles auront un impact sur les modes de fertilisation et les possibilités de fertiliser.

Directeur de Publication : Aline GASSER

© GroupeCAPL