ScreenShot042

PROTECTION - SANTE - ENVIRONNEMENT

Votre Coopérative vous propose une gamme complète et professionnelle de protection individuelle (EPI), stockage phytosanitaire, gestion des effluents phytosanitaires, etc…

Formées en partenariat avec la MSA sur la protection individuelle, les équipes CAPL  (magasiniers conseils, responsables de secteur...) vous conseilleront au mieux.ScreenShot060

CHIMIE VERTE ET SECURITE ALIMENTAIRE

La protection des cultures est au seuil d’une troisième révolution agricole. Après la mécanisation et le recours à la protection chimique, la biologie est au cœur d’une nouvelle génération d’outils de lutte contre les bio-agresseurs. Souvent regroupés sous le terme de chimie verte, ces outils sont pour la plupart classés au sein de grands groupes de solutions alternatives à la chimie de synthèse :

  • Les produits de Bio-contrôle privilégient l'utilisation de mécanismes et d'interactions naturels. Ils représentent un ensemble d'outils à utiliser, seuls ou associés à d'autres moyens de protection des plantes. Ces produits se répartissent en quatre grandes familles : les macro-organismes auxiliaires (largement utilisés en lutte intégrée), les micro-organismes (carpovirusine, Bt,…), les médiateurs chimiques (phéromones d’insectes utilisés dans les méthodes de confusion sexuelle et de piégeage) et les substances naturelles (d’origine végétale, animale ou minérale).  
  • Certains moyens physiques ou mécaniques constituent également d’autres alternatives à l’utilisation des spécialités phytosanitaires, parmi lesquels nous pouvons citer l’utilisation de filets, de paillages, de produits gras (savons potassiques, huiles) ainsi que les techniques de solarisation, l’utilisation de plantes-pièges ou le recours à l’allélopathie.
  • Bien que ne se substituant pas aux produits de protection des plantes, les biostimulants constituent une palette de technologies prometteuses par leurs capacités à stimuler des processus naturels permettant d’améliorer à la fois la qualité et le rendement des récoltes, tout en réduisant certains impacts indésirables sur l’environnement.

Ces nouveaux outils à disposition des agriculteurs permettront de réduire, sécuriser et optimiser l’usage des spécialités phytosanitaires conventionnelles. Ils constitueront en outre des solutions particulièrement bien adaptées à la protection des productions au plus près de la récolte.

Soucieuse d’intégrer ces nouveaux produits dans des offres globales de protection des cultures moins dépendante de la seule chimie de synthèse, la CAPL affirme sa volonté de devenir le référent majeur de l’arc méditerranéen dans le domaine de la chimie verte. Cette volonté s’appuiera sur la capacité et les compétences de notre coopérative à détecter et évaluer ces nouvelles solutions ainsi que les promouvoir dans le cadre d’itinéraires de protection originaux et adaptés à nos productions régionales.

Directeur de Publication : Aline GASSER

© GroupeCAPL